l’actu

Industrie automobile: alerte à la disruption !

Après le tourisme, le transport de personnes, les services, en 2016, le secteur qui entame son virage vers le numérique, c’est l’automobile. Et toute la filière est concernée. Du constructeur en passant par le concessionnaire au spécialiste de la réparation ou de la pièce détachée. Obligation de s’adapter, de se réinventer pour éviter la sortie de route !

Deux grands patrons ont donné le ton en moins de quinze jours, celui de Peugeot et celui de Renault.

Le dirigeant de PSA, Carlos Tavares veut préparer son groupe à ne plus être simplement un constructeur automobile. « Push to pass » est le nom de son plan stratégique et il présente trois axes : l’autopartage, les véhicules d’occasion, et les données.

Un autre Carlos, Carlos Ghosn dirigeant de Renault-Nissan est encore plus clair dans une chronique publiée sur Linkedin : le temps du changement est venu !

Le marché de l’automobile a longtemps été tenu éloigné du numérique, du web notamment parce que la vente d’une voiture était considérée comme difficile « à distance ».

Mais comme souvent dans la disruption, la tendance est venue du particulier avec le développement d’un marché de l’occasion via des sites d’annonces comme LeBoncoin. On s’est alors aperçu que le consommateur pouvait s’offrir un véhicule rien qu’en lisant quelques lignes et en regardant quelques photos sur une page web.

Même chose dans le monde de la réparation où les clients ont développé avec ou sans l’aide d’un mécanicien professionnel un véritable circuit d’approvisionnement de pièces détachées sans passer par la case « constructeur ou concessionnaire de la marque ».

Si tout semble simple, dans les faits, le business de l’auto en ligne demande beaucoup plus d’accompagnement de l’internaute que d’autres activités. En effet, les utilisateurs ont un rapport souvent passionné avec leur voiture, ils peuvent être très angoissés au moment de faire des choix, de passer commande. On parle de transactions de plusieurs milliers voire de dizaines de milliers d’euros, de sécurité et vie quotidienne.

Dans le marché de l’occasion ou du neuf la vente à distance impose de plus en plus une expertise du bien mais aussi une sécurisation de la transaction. Le process se doit de prévoir un accompagnement à plusieurs niveaux : validation de l’information, scoring des intervenants (vendeurs, acheteurs).

Dans celui de la réparation et des pièces détachées, là aussi, la relation transactionnelle se doit d’être rassurante, sécurisante. Difficile de développer un business dans ce secteur sans un accompagnement important du client.
Et ce ne sont pas les solutions qui manquent. L’enjeu est alors d’identifier le canal le plus adapté, voire de proposer différents canaux pour couvrir les besoins en instantanéité (téléphone, chat), en précision (mail, devis personnalisé en ligne), en partage d’expérience (forum)…

Vous êtes dans le secteur de l’automobile (vente, distribution, réparation), vous souhaitez assurer la transition numérique de votre entreprise : contactez-nous pour une étude personnalisée.